Sélectionner une page

Yassir Zekkari et Simon Mousset font partie de la dizaine d’entrepreneurs percherons qui participent à la restauration del’Hôtel de Fontenay.

Les gens d’ici

Le chantier de la maison paroissiale ou Hôtel de Fontenay, a débuté en juin 2017. Il est conduit par Laurence Cormier-Louis, du cabinet Archi Triade, dont Bruno de Coupigny a été désigné maître d’ouvrage, ce qui permet de faire travailler plusieurs artisans de la région.

Yassir Zekkari, 35 ans, a créé en 2012 la Sarl Perche-Toit à Mortagne. Il a toujours été attiré par le travail manuel et la restauration du patrimoine. Après un brevet professionnel de l’École supérieure de couverture à Angers, il est entré dans une entreprise prestigieuse de restauration de monuments historiques, avec Jean-Pierre Cabri, et a tenté le concours du Meilleur ouvrier de France.

Dans le respect des Monuments historiques

Il s’est spécialisé dans l’ardoise, pour le patrimoine ancien et historique, et a effectué de nombreuses restaurations declochers (Eperrais, Mauves, Préaux, Courgeoût) de châteaux, manoirs et dernièrement d’un hôtel particulier à Paris.

« Pour l’Hôtel de Fontenay, il a fallu ôter toute la toiture et déposer la charpente. La recréer en conservant son charme et son authenticité. Consolider les planchers, les plafonds et refaire entièrement la couverture. Tout consolider avec des poutrelles métalliques pour recevoir la charpente. Tout ça en dix mois et dans le respect des Monuments historiques. Les tourelles du XVIIe ont été rénovées avec des ardoises à clous et un faîtage en plomb, la méthode de pose des Monuments historiques », confie ce jeune entrepreneur actif qui restaure actuellement la toiture de l’hôtel de Ville et a d’autres projets avec le diocèse.

Simon Mousset est menuisier. Il s’est occupé de la fabrication et de la rénovation des fenêtres, volets et escaliers de l’Hôtelde Fontenay (Maison paroissiale) conjointement avec Denis Forges, menuisier à La Chapelle-Montligeon, qui s’occupe de la pose.

Après un CAP, un BEP et un BP puis une maîtrise en 2007, les Olympiades en 2006 avec les Compagnons et le championnat du monde à Tokyo, il a poursuivi sa formation à Périgueux à la Maison des compagnons. Il a rejoint l’entreprise familiale en 2007 dans le secteur de la menuiserie : cuisines, escaliers, volets, parquets, fenêtres, Monuments historiques et depuis, couvre des chantiers à Paris, Rouen et Bruxelles.

Pour l’Hôtel de Fontenay, tous les plans ont été refaits, repris sur ordinateur, avec des moulures validées par les Bâtiments de France. « Pour des lames de parquet, nous envoyons les données avec les cotes par ordinateur à un robot qui va travailler chaque lame. Les moulures des fenêtres en revanche sont faites à la main, avec des peignes à moulure. Des toupies portatives et des fers à l’ancienne sont utilisés pour réaliser des traverses cintrées. Les coupes sont faites à la main, après la pose, on installe les vitrages anciens qui viennent de Saint-Just, dans la Loire (42), ce qui prend beaucoup de temps en amont », explique-t-il.

Perche.toit.com, à Mortagne-au-Perche. Tél. 06 82 76 22 83.

SARL Mousset Jean-Paul et fils, à Saint-Germain-de-Martigny. Tél. 02 33 25 30 68.

Share This